Wednesday, October 24, 2012

The Col de Vence Medusa hoax


Discover how a garbage bag was mistaken for an Unidentified Flying Object by UFO investigators and journalists at the Vence mountain pass in 2009:

 

Découvrez comment un sac poubelle a été pris pour un Objet Volant Non Identifié par les 'Invisibles du Col de Vence' et des journalistes en 2009:

 

 

 

What is hiding behind the “Medusa” of the Col de Vence.


(Nice-Matin article of May 11th 2009. Nice-Matin is the main newspaper of south eastern France.)

On the 17th of February, something strange occurred in the sky at Col de Vence, a site that has been famous for a very long time for its “strange events”. A strange phenomenon was observed, of which we are publishing the photo today. Why show the photo so “late”?

 Because since February, the document has been analyzed in depth by a group of observers called: “The invisibles of the Col de Vence”, who are fascinated by “extraordinary manifestations” of the sky of the Col de Vence, but who also possess a critical mind and thorough scientific knowledge. Hoaxes and falsifications are abundant in this domain…

 Let’s say that for the moment, the picture is considered authentic… And if it is a hoax, it has not been demonstrated for the moment.


In the afternoon, while looking for fossils.

 It is Julien, 26 years old, who met the “medusa”. On the afternoon of tuesday February 17th, went for a walk at the Saint Barnabé plateau, looking for fossils. Julien doesn’t live in the region. He was only here for the week end before going back to Paris.

 The weather is clear, with no clouds, except cumulus’s in the distance. There is no wind.

 The event occurs at 4:36pm at the north side of the plateau, near the southern end of the “Colle des Pouis”. “A black shape above the skyline” attracts Julien’s eye. He see’s “a dark object that seems to be floating, while oscillating vertically with an amplitude” he estimates of “a dozen meters”. There is no noise.

 According to the “analysts”, it is neither an airplane, or a parachute, or a balloon.

 “The object has the shape of a small, dark colored dome”, but not as dark, supposedly, as it looks like on the picture. Julien had time to take a photo with his camera…

 The account goes on: “After I took the picture, the did one last oscillation as it went up into the air at an incredible speed”. Julian says: “at more then 1000 kph, like when thunder strikes.” The shape kept on ascending until Julian lost site of it.


The theory of a military parachute.

 All this lasted approximately 20 seconds. Julien goes on to say that he was a bit frightened, and that he left the area. Via the Internet, the young man then got in touch with “the Invisibles of the Col de Vence” and told them about his observation.

 Conclusion? The “object” size has been estimated to be from 4 to 10 meters and for the moment “it is difficult to link it to anything known by humanity: its behavior doesn’t correspond to that of an airplane, kite, helium balloon or parachute…”

None the less, an aviation specialist has estimated that there is something similar: a military parachute. But how to explain the rapid oscillations and the lightning ascension until disappearing from site. Anyhow, Julian should have seen a man under the parachute, and that was not the case.

 In the end, all the hypothesis’s of known aircraft have been eliminated. Searches were made in the area where the object was flying, but no traces were discovered.

 That is the point we are at so far concerning Col de Vence…

Sylvie Beal



 

Qu'est-ce qui se cache derrière la "méduse" du Col de Vence ?

Le 17 février dernier, il s'est passé quelque chose d'insolite dans le ciel du col de Vence, un site connu depuis très longtemps pour ses « événements étranges ».
On y a observé un phénomène étonnant dont nous publions les photos aujourd'hui. Pourquoi si "tard" ?

Parce que le document a, depuis, été examiné sous toutes ses coutures par un groupe d'observateurs baptisé "Les Invisibles du col de Vence", passionnés par les « manifestations extraordinaires » du ciel du col de Vence, mais dotés d'un esprit critique et scientifique... (voir par ailleurs). Car les faux et les fraudes sont légion en la matière.

Disons qu'en l'état actuel des connaissances, le cliché est validé... Et s'il s'agit d'une tromperie, pour le moment, elle n'a pas été démontrée.

L'après-midi, en cherchant des fossiles

C'est Julien, 26 ans, qui a rencontré la « méduse ». L'après-midi du mardi 17 février, il se promenait sur le plateau de Saint-Barnabé à la recherche de fossiles. Julien n'habite pas la région. Il était là juste pour le week-end avant de repartir à Paris.

Le temps est clair, sans nuage, hormis des cumulus lointains. Il n'y a pas de vent.

La scène se passe à 16 h 36, au nord du plateau, à proximité du versant sud de la colle des Pouis. « Une forme noire, au-dessus de la crête » attire le regard de Julien. Il voit « un objet sombre qui semble flotter en faisant des oscillations verticales avec une amplitude » estimée « à une dizaine de mètres ». Il n'y a aucun bruit.

D'après les "analystes", il ne s'agit pas d'un avion, d'un parachute ou d'un ballon. « Cet objet a la forme d'un petit dôme et il est de couleur sombre », mais moins sombre, paraît-il, que ce que donne la photo. Julien a eu le temps de faire un cliché avec un appareil...

Le récit se poursuit. « Après le cliché, l'objet a émis une dernière oscillation en montant verticalement à une vitesse incroyable ». Julien raconte que c'était « à plus de 1 000 km/h, comme quand on voit la foudre frapper ». La forme est montée très haut dans le ciel et Julien l'a perdue de vue.


La thèse du parachute militaire

Tout ceci a duré une vingtaine de secondes. Julien raconte qu'il a un peu eu la « trouille » et il n'est pas resté sur place. Le jeune homme est entré en contact via Internet avec "Les Invisibles du col de Vence" et a raconté son observation.

Conclusion ? "L'objet" a été estimé d'une taille de 4 à 10 mètres et, à ce jour, « il est difficile de le rapprocher avec quelque chose de connu : le comportement d'un aérostat - cerf-volant, ballon hélium, parachute...- ne correspond pas ».

Un spécialiste de l'aviation a cependant estimé qu'il y avait quelque chose de ressemblant : le parachute militaire. Mais comment expliquer les oscillations rapides et prononcées et « l'ascension » fulgurante jusqu'à le perdre de vue en plein ciel. En outre, Julien aurait dû voir un parachutiste, ce qui n'a pas été le cas.

De fil en aiguille, toutes les hypothèses d'aéronefs ont ainsi été éliminées. Des recherches ont été effectuées sur place sur le lieu où se serait positionné l'engin. Aucune trace visible...

Voilà où en est à ce jour au col de Vence...

The sad truth that was hidding behind the Medusa hoax: a parachute made of a garbage bag...

Just to prove that we are in no way immune to stupid hoaxes in this day and age comes the Medusa of the Vence mountain pass, a UFO photograph that popped up in 2009 to much attention from the already scatter-brained UFO-following crowds. Col de Vence is famous for being a home to supernatural occurrences, and everyone went wild when a tourist sent a photo to a local newspaper of a floating object that looked like a medusa jellyfish, allegedly flying through the sky. Local UFO groups analyzed the photograph in insane detail, claiming it legitimate. Actually, it was just a parachute made out of a garbage bag and a little editing, but it fooled plenty of people.

La triste vérité qui se cachait derrière le canular de la Méduse: un parachute fait avec un sac poubelle...



  L'ufologue Pierre Beake, sans doute ivre de jalousie de la publicité que recurent les invisibles du col de Vence pendant l'affaire de la méduse, tenta lui aussi de devenir le centre d'attention en essayant de déterminer la nature de l'objet dans la photo. Beake a ainsi affirmé que son chien avait découvert cette manette de jeu vidéo au col de Vence lors d'une visite des lieux, et il a donc émis la supposition que la manette avait servi à faire la photo de la méduse. Quand à nous, nous émettons de très forts doutes que cette manette ai réelement été retrouvée sur place. Si Pierre Beake a lui même inventé cette fausse preuve, combien de ses autres observations ont également été inventés?




Tag "Pierre Beake en force" visible sur la route du Col de Vence.








Autres mystères du col de Vence:

Le mystère des poupées clouées aux arbres au col de Vence

Blague de potache ou rite vaudou ? Plusieurs poupées, déshabillées, ont été retrouvées clouées sur des arbres du col de Vence. Elles se trouvent le long de la route menant au hameau de Saint-Barnabé, sur la commune de Coursegoules.
Elles sont clouées ou vissées au coeur d'un petit sous-bois...
Les habitués du lieu ont découvert les premières poupées il y a deux ou trois ans. Mais ces derniers mois de nouvelles ont réapparu. Il y a deux Barbies, un bras de poupée, une petite figurine...
Qui a bien pu faire ça ? Un habitant  nous confie avoir " entendu des incantations un soir, il y a quelques semaines ". " C'est bizarre, ça fait froid dans le dos " ajoute un habitué des lieux.






Route du col de Vence: la mort étrange de Marie-Cécile

Le parquet de Grasse a ouvert une information judiciaire, avec qualification criminelle, quinze jours après la découverte du corps de cette jeune mère de famille. Toutes les pistes sont envisagées
Marie-Cécile Sicard-Martin, cette jeune mère de famille retrouvée morte le 3 février dernier, non loin du col de Vence, ne s'est peut-être pas suicidée. Ou alors son dernier geste a été accompagné d'une « mise en scène » surprenante, à même de brouiller les pistes.
« Les enquêteurs ne s'interdisent rien. Toutes les hypothèses sont explorées », reconnaît Jean-Michel Cailliau, le procureur de la République de Grasse. Après avoir envisagé d'ouvrir une information judiciaire pour « recherche des causes de la mort », il a décidé, à la vue des nouveaux éléments, de retenir « une qualification criminelle autre ». Laquelle ? Le procureur entend rester discret. L'affaire a été confiée à la juge Catherine Bonnici qui se retrouve avec « une instruction complexe ».
Que faisait Marie-Cécile Sicard-Martin au pied du Baou des Blancs, entre Vence et son col ? Pas de la randonnée : cette habitante de Roquefort-les-Pins était partie en bottines fourrées et avec des collants noirs dans un endroit très escarpé. Un suicide ? Il y a bien la proximité des falaises, et puis Marie-Cécile semblait désorientée par des problèmes thyroïdiens. Dépressive ? Difficile à affirmer selon les sources qui évoquent « une amie qui n'avait pas l'air d'avoir des problèmes », ou une femme avec « un tempérament suicidaire ».

Son corps retrouvé dénudé
Sa mort n'aurait pas été brutale. Le 3 février, en fin de matinée, après deux jours de recherches, les gendarmes retrouvent son corps. Dévêtu, il est allongé sous un chêne sur une pente difficile d'accès et hors des sentiers battus. À vol d'oiseau, il se trouve à 400 m de la voiture. Marie-Cécile ne s'est pas jetée dans le vide. Elle ne porte pas d'hématome, seulement quelques lésions superficielles, certainement dues à la végétation.
Une agression ? Les gendarmes de la compagnie de Grasse passent le secteur au peigne fin. Ils fouillent les grottes sous la falaise et ratissent un endroit où le maquis est dense. En amont du corps, à une centaine de mètres, ils retrouvent son portable et son sac à main. Rien n'a été volé. Ses vêtements manquants sont aussi récupérés, en partie déchirés.
Dès ce moment, les gendarmes doutent, mais ne privilégient « aucune piste» comme le reconnaissait le commandant Jeaunaux. Quelques jours plus tard, l'autopsie permet d'éliminer l'hypothèse de l'agression sexuelle, ainsi que celles de l'absorption de médicaments. Est-elle morte d'hypothermie après une nuit sous la neige ? Difficile à dire. Affaiblie, a-t-elle essayé de redescendre vers sa voiture, en coupant à travers la végétation, sans pouvoir y arriver ?
Les enquêteurs sont perplexes. Il leur reste peu d'éléments en main : l'analyse de son dernier coup de fil et un témoignage qui évoque la présence d'un véhicule gris à côté de son Austin Mini. Mais pour l'instant, il n'y a pas de mise en examen : seulement une enquête et pas mal de mystère…




hoax canular alien extra terrestre blague imbécile invisibles du col de vence pierre beake sceptiques du québec piltdown man 



No comments:

Post a Comment

Post a Comment